Analyse trimestrielle à fin T4 2017

L’indice trimestriel d’activité des TPE/PME mesure l’évolution du chiffre d’affaires moyen par entreprise et par jour.

  • Cet indice, au plus près des entreprises, permet de suivre l’activité trimestre par trimestre et de comparer les chiffres avec ceux de l’année précédente, sur la base d’un périmètre constant d’entreprises et en atténuant les effets du nombre de jours ouvrés sur leur activité.
  • Cet indice est mesuré à partir d’une moyenne trimestrielle de plus de 15 000 entreprises bretonnes.
  • Il est également décliné pour quelques grands secteurs d’activité de l’économie locale.

L’indice trimestriel d’activité des TPE/PME bretonnes

Les entreprises bretonnes de la base Statexpert ont terminé l’année 2017 tambour battant, avec une activité toujours très bien orientée.

Le chiffre d’affaires journalier moyen des entreprises de la région a ainsi progressé de 3,2% au cours du quatrième trimestre 2017 (par rapport à la même période de l’année précédente).

  • Illustration du dynamisme des TPE/PME bretonnes, c’est la sixième fois consécutive que la croissance de leur indice trimestriel de chiffre d’affaires journalier est supérieure à celle observée à l’échelle de l’ensemble de la France.
  • Et, pour le troisième trimestre consécutif, les entreprises bretonnes figurent même parmi le top 4 des régions les plus dynamiques de l’Hexagone.

Signe de l’homogénéité de cette croissance de leur activité, toutes les catégories d’entreprises ont enregistré une progression de leur indice trimestriel de chiffre d’affaires durant le quatrième trimestre 2017. On note toutefois deux éléments marquants lorsque l’on analyse l’évolution des performances selon la taille :

  • Les plus grandes entreprises de notre échantillon restent le moteur de la croissance de l’économie régionale. Un constat qui se confirme de trimestre en trimestre et qui n’est pas spécifique à la Bretagne. On observe en effet ce phénomène dans la plupart des régions françaises.
  • Les TPE réalisant entre 250 et 500 k€ de chiffre d’affaires annuel ont dû composer avec un net ralentissement de leur croissance au cours du dernier trimestre de l’année 2017. Là-aussi, ce phénomène s’observe également dans nombre de régions de l’Hexagone.

Pour le troisième trimestre consécutif, les cinq grands secteurs d’activité suivi par l’Ordre des experts-comptables ont vu leur indice trimestriel de chiffre d’affaires progresser au cours des trois derniers mois de l’année écoulé. A ce propos, il convient de noter les performances particulièrement impressionnantes des entreprises bretonnes des secteurs de l’industrie manufacturière et de la construction.

Vue d’ensemble des données régionales

Non-corrigé des jours ouvrés, le chiffre d’affaires des entreprises bretonnes de notre échantillon a affiché sa plus forte croissance depuis la mise en place de la base Statexpert par l’Ordre des experts-comptables, début 2015.

  • Le chiffre d’affaires des 16 000 TPE/PME de la région analysées a ainsi progressé de 3,2% durant le quatrième trimestre 2017 (par rapport au quatrième trimestre 2016).
  • C’est, là-aussi, sensiblement plus que ce que l’on observe à l’échelle nationale pour l’ensemble des entreprises françaises.

L’activité des entreprises installées dans les grandes métropoles bretonnes avait nettement rebondi au cours du troisième trimestre 2017. Durant, les trois derniers mois de l’année, elle a retrouvé, en moyenne, un rythme de croissance nettement inférieur à celui observé dans les territoires ruraux de la région.

  • Au global, le chiffre d’affaires (non-corrigé des jours ouvrés) des TPE/PME implantées dans les cinq grandes villes analysées (près de 16% des entreprises de la base régionale de Statexpert) a progressé de +1,8% au cours du quatrième trimestre 2017, contre une moyenne de +3,2% pour l’ensemble de la région. Autrement dit, le reste de la région a vu le chiffre d’affaires de ses TPE/PME progresser de 3,5% par rapport au quatrième trimestre 2016.
  • Après deux trimestres consécutif de croisance, le chiffre d’affaires des entreprises de Saint-Brieuc s’est nettement contracté au cours des trois derniers mois de l’année 2017. Une contre-performance qu’il convient toutefois de tempérer dans la mesure où le chiffre d’affaires de ces entreprises avait (très) fortement progressé au cours du troisième trimestre. Par ailleurs, il convient de garder en tête la petite taille de cet échantillon d’entreprises, qui peut avir un impact significatif sur la volatilité des données présentées.
  • Les TPE/PME installées à Vannes ont égalemenet marqué le pas en fin d’année 2017, avec un chiffre d’affaires en très légère baisse par rapport au quatrième trimestre 2016. Là-aussi, il convient de ne pas surinterpréter ces chiffres dans la mesure où cette baisse de 0,1% intervient après trois trimestres consécutifs de progression significative du chiffre d’affaires de ces entreprises.
  • Les TPE/PME localisées à Quimper et Rennes (les deux villes qui comptent le plus d’entreprises au sein de la base régionale Statexpert) ont pour leur part confirmé le rebond amorcé au cours du troisième trimestre 2017, avec une progression de leur chiffre d’affaires de respectivement +4,5% et +3,0% durant le dernier trimestre de l’année écoulée.
  • Bonne nouvelle également du côté de Brest, avec (enfin) un rebond du chiffre d’affaires des entreprises de la ville. Après trois trimestres consécutifs de baisse, l’activité des TPE/PME locales a en effet augmenté de +1% au cours du quatrième trimestre 2017.

 

Source : Données issues de la base Statexpert – Variations en glissement annuel sur la base d’un périmètre constant de de plus de 16 000 entreprises