Analyse trimestrielle à fin T1 2017

Analyse de l’activité

La (forte) baisse de l’indice trimestriel de chiffre d’affaires des boulangeries semblent en revanche plus difficile à interpréter.

L’échantillon est certes relativement faible, mais la baisse d’activité s’observe également (et presque dans les mêmes proportions) à l’échelle nationale.

Autrement dit, cette contraction de l’activité est bien réelle, mais elle doit certainement plus être interprétée comme un trou d’air que comme une inversion de tendance.

En dépit de la concurrence des acteurs industriels, l’activité des boulangeries traditionnelles tend en effet à se maintenir.

Ces tensions sur l’activité des professionnels du commerce de proximité pourrait paraître contradictoire avec la relative bonne tenue du chiffre d’affaires de l’ensemble des entreprises du commerce. Ceci s’explique en partie par le dynamisme des ventes de voitures, dont l’indice trimestriel de chiffre d’affaires affiche une progression de près de 2,5% par rapport au premier trimestre 2016.

 

Source : Données issues de la base Statexpert – Variations en glissement annuel sur la base d’un périmètre constant.