Analyse trimestrielle à fin T4 2016

Analyse de l’emploi dans les entreprises de 9 salariés et moins

L’indice trimestriel de l’emploi des TPE/PME mesure l’évolution des effectifs moyens des entreprises.

  • Cet indice, au plus près des entreprises, permet de suivre l’évolution de l’emploi trimestre par trimestre et de comparer les chiffres avec ceux de l’année précédente, sur la base d’un périmètre constant d’entreprises de la région.
  • Cet indice d’emploi est mesuré à partir d’une moyenne trimestrielle de plus de 2 300 entreprises bretonnes.

A noter : La forte baisse du nombre de TPE/PME analysées au cours des derniers trimestres s’explique par le passage progressif des entreprises bretonnes à la DSN, qui réduit mécaniquement le nombre de DUCS transmises par les experts-comptables. Notons que ce phénomène s’accentuera durant les prochains mois dans les TPE de moins de 9 salariés.

Le rebond de l’emploi observé au cours du troisième trimestre s’est confirmé durant le quatrième trimestre 2016.

  • L’indice trimestriel d’emploi des TPE de moins de 9 salariés a en effet bondi de plus de 3%, soit sa meilleure performance depuis sa création par l’Ordre des experts-comptables, début 2015.
  • Autrement dit, la situation de l’emploi dans ces petites entreprises, qui était moins bien orientée en Bretagne que sur le reste du territoire en début d’année, s’est très nettement améliorée au cours des deux derniers trimestres 2016, surpassant ainsi les résultats observés à l’échelle nationale.
  • Notons enfin que cette croissance soutenue de l’emploi dans les TPE est relativement homogène selon les départements. Tous affichent en effet une croissance soutenue.

Précision méthodologique

L’indice trimestriel de l’emploi des TPE/PME est construit à partir des déclarations DUCS mensuelles et trimestrielles des entreprises.

Compte tenu des différences qu’elles présentent en la matière, deux indices trimestriels d’emploi ont été construits :

  • Le premier suit l’évolution des effectifs dans les entreprises bretonnes de 9 salariés et moins.
  • Le second se concentre sur l’évolution de l’emploi des entreprises de la région comptant plus de 9 salariés.

Etant donné le passage progressif des entreprises à la DSN, le nombre d’entreprises étudiées dans le cadre de cette analyse ne cesse de se réduire, ce qui impose une certaine prudence dans l’interprétation des chiffres du quatrième trimestre 2016.

 

Source : Données issues de la base Statexpert – Evolutions en glissement annuel sur la base d’un périmètre constant d’entreprises de la région.