Analyse trimestrielle à fin T4 2016

L’indice trimestriel d’activité des TPE/PME mesure l’évolution du chiffre d’affaires moyen par entreprise et par jour.

  • Cet indice, au plus près des entreprises, permet de suivre l’activité trimestre par trimestre et de comparer les chiffres avec ceux de l’année précédente, sur la base d’un périmètre constant d’entreprises et en atténuant les effets du nombre de jours ouvrés sur leur activité.
  • Cet indice est mesuré à partir d’une moyenne trimestrielle d’environ 15 000 entreprises bretonnes.
  • Il est également décliné pour quelques grands secteurs d’activité de l’économie locale.

L’indice trimestriel de chiffre d‘affaires des TPE/PME avait signé sa plus forte croissance depuis sa création par l’Ordre des experts-comptables au cours du troisième trimestre 2016. Il a réédité cette excellente performance durant les trois derniers mois de l’année.

  • Le chiffre d’affaires journalier moyen des entreprises de la région a ainsi progressé de 2,3% au cours du quatrième trimestre 2016, par rapport à la même période de l’année précédente. Une performance qui fait de la Bretagne la deuxième région la plus dynamique de l’Hexagone, après les Pays de la Loire.
  • Le dynamisme des TPE/PME bretonnes se confirme ainsi de trimestre en trimestre. Sur les 7 derniers trimestres, les entreprises de la région ont en effet systématiquement fait mieux que la moyenne des entreprises françaises, à l’exception du deuxième trimestre 2016.
  • Cette croissance soutenue confirme que la piètre performance du deuxième trimestre 2016, qui intervenait dans un contexte très particulier[1], était exceptionnelle. L’indice trimestriel d’activité des TPE/PME bretonnes s’était en effet légèrement contracté durant cette période (dans les mêmes proportions que ce que l’on observait alors pour l’ensemble des entreprises françaises).
  • Notons toutefois que si la croissance des entreprises de la région a été très homogène au sein des structures réalisant plus de 250 k€ de chiffre d’affaires annuel, la situation des plus petites entreprises de la région a été moins favorable, avec un chiffre d’affaires journalier moyen stable par rapport au dernier trimestre de 2015.
  • Quant à l’analyse de l’activité selon les secteurs, elle fait apparaitre des situations contrastées, avec notamment une stagnation de l’indice trimestriel d’activité des entreprises du secteur de la construction et une nouvelle contraction de celles de la filière agriculture-sylviculture-pêche. A l’inverse, l’activité des TPE/PME du commerce, de l’industrie manufacturière et de l’hébergement-restauration est restée bien orientée.

 

Vue d’ensemble des données régionales

La progression du chiffre d’affaires (non-corrigé des jours ouvrés) des TPE/PME bretonnes a été deux fois plus rapide que ce que l’on observe à l’échelle de l’ensemble du territoire.

  • Le chiffre d’affaires brut des 15 000 entreprises bretonnes analysées dans le cadre de cette étude a progressé de 1,8% au cours du quatrième trimestre 2016, par rapport à la même période de l’année précédente.
  • Autrement dit, le chiffre d’affaires des TPE/PME bretonnes, qui a systématiquement augmenté depuis le début de l’exploitation de la base Statexpert par l’Ordre des experts-comptables, a enregistré, au cours des trois derniers mois de l’année 2016, une de ses plus fortes croissances des 8 derniers trimestres (alors même que ce trimestre comptait un jour ouvré de moins que le quatrième trimestre 2015).