Analyse trimestrielle à fin T3 2020

Analyse trimestrielle

Commerce

Les TPE-PME régionales du commerce (secteur qui englobe des sous-secteurs ayant connu des situations très diverses) ont accru leur activité de 3 % au 1er trimestre 2020 par rapport au 1er trimestre 2019. Au 2e trimestre, leur activité a un peu ralenti (-0,5 %), combinaison d’une forte baisse en avril, d’un net rebond en mai et d’une nouvelle hausse en juin. Le CA a poursuivi sa progression au 3e trimestre (+9,5 %), dans la continuité des mois de mai et juin. L’ICAC affiche ainsi une hausse de 4 % sur les trois premiers trimestres de l’année comparativement à la même période de l’année précédente.

+4.0% de hausse cumulée de CA sur la période du 1er au 3e trimestre 2020 par rapport à la période du 1er au 3e trimestre 2019

Pharmacies

Non concernées par les restrictions d’ouverture et le confinement, les pharmacies ont maintenu, dans la région, un bon niveau de croissance sur le 1er trimestre 2020 (+5,0 %). Si la hausse au 2e trimestre a été un peu plus modérée (+3,2 %), elle a de nouveau rebondi au 3e trimestre (+5,4 %). Sur les trois premiers trimestres de l’année, l’activité a ainsi progressé de 5,5 % par rapport à la même période de l’année précédente.

+5.5% de hausse cumulée de CA sur la période du 1er au 3e trimestre 2020 par rapport à la période du 1er au 3e trimestre 2019

Magasins de vêtements

Les magasins de vêtements ont en revanche été fortement impactés par les effets de la crise sanitaire. Ils ont perdu 20,7 % de CA dès le 1er trimestre 2020. Leur activité a reculé encore plus fortement au 2e trimestre avec une baisse de CA de 38 %. L’activité, qui a rebondi lors du 3e trimestre (+15 %), a permis d’amoindrir la diminution de l’ICAC. Celui-ci révèle tout de même une perte cumulée de 9,7 % sur les trois premiers trimestres de l’année, comparativement à la même période de l’année précédente.v

-9.7% de baisse cumulée de CA sur la période du 1er au 3e trimestre 2020 par rapport à la période du 1er au 3e trimestre 2019

Salons de coiffure

Les salons de coiffure ont eux aussi été particulièrement touchés par la crise et ce dès le 1er trimestre 2020 avec une baisse de près de 20 % de leur CA. L’activité s’est réduite de 28 % lors du 2e trimestre, combinaison d’un quasi arrêt de l’activité en avril, d’une reprise en mai et d’un nouveau fléchissement en juin. Le 3e trimestre n’a pas permis de rattraper le retard enregistré au premier semestre, avec une perte de 0,7 % de CA. En cumulé sur les trois premiers trimestres de l’année, l’ICAC affiche un recul de 14,2 % par rapport à la même période de l’année précédente.

-14.2% de baisse cumulée de CA sur la période du 1er au 3e trimestre 2020 par rapport à la période du 1er au 3e trimestre 2019