Analyse trimestrielle à fin T3 2019

Analyse trimestrielle

Les données concernant l’activité de certaines professions du commerce de proximité doivent être interprétées avec prudence compte tenu de la taille relativement réduite de certains échantillons.

Les résultats d’un trimestre ne doivent ainsi pas être surinterprétés et il convient de plus se concentrer, pour ces différentes professions, sur les tendances qui se dessinent de trimestre en trimestre.

Les cinq secteurs du commerce de proximité analysés par l’Ordre des experts-comptables ont affiché un chiffre d’affaires journalier moyen en hausse de +3,3%, par rapport au troisième trimestre 2018. C’est plus que la croissance enregistrée durant le deuxième trimestre 2019 (moins de +3%), mais cela reste (légèrement) moins que ce que l’on constate à l’échelle de l’ensemble des entreprises bretonnes de la base Statexpert.

La situation des entreprises bretonnes du commerce de proximité n’a toutefois pas été homogène, en termes de croissance de l’activité, au cours de l’été 2019.

  • Les pharmacies ont ainsi retrouvé leur rang d’entreprises les plus dynamiques du commerce de proximité, avec une croissance de leur chiffre d’affaires journalier moyen de plus de +4% au cours du troisième trimestre 2019. Notons que les pharmacies, qui figuraient parmi les plus dynamiques du commerce de proximité au début de l’année 2018, avaient depuis connu des croissances plus modestes.
  • Excellente nouvelle également pour les restaurateurs de la région, qui confirment, trimestre après trimestre, que le trou d’air du début de l’année 2018 semble bel et bien appartenir au passé. Leur chiffre d’affaires journalier moyen a en effet progressé de près de +4% durant l’été 2019, dans le sillage d’une saison touristique bien orientée pour la région.
  • Côté salons de coiffure, la croissance a certes été plus modeste (+2,1% par rapport au troisième trimestre 2018), mais cela n’est reste pas moins une bonne nouvelle après une année 2018 qui s’était soldée par trois trimestres de baisse de l’activité pour les professionnels bretons de la coiffure.
  • Les débitants de boissons ont, quant à eux, vu la croissance de leur activité nettement ralentir : +0,8% par rapport à la même période de l’année précédente. Notons toutefois que les professionnels du secteur sortent de quatre trimestres consécutifs de croissance très soutenue de leur chiffre d’affaires journalier moyen.
  • Quant aux boulangeries, la (très) légère contraction de leur activité observée durant le troisième trimestre 2019 ne doit pas être surinterprété. Elle intervient en effet après deux trimestres de croissance très soutenue de l’activité des professionnels du secteur.