Analyse annuelle 2015

Analyse par secteur > Bretagne vs national

Les cinq grands secteurs de l’économie bretonne suivis ont tous vu le chiffre d’affaires de leurs TPE/PME progresser en 2015. Les situations sont toutefois contrastées.

Une croissance quasi-nulle dans le secteur de la construction. Cette apparente contre-performance appelle toutefois deux remarques.

  • D’une part, elle intervient après une année de baisse significative ; autrement dit, la situation des entreprises bretonnes de la construction s’est améliorée en 2015.
  • D’autre part, le secteur de la construction a retrouvé des couleurs tout au long des derniers mois, ce qui laisse augurer de meilleures performances pour les entreprises du secteur en 2016.
  • Il convient par ailleurs de noter que la performance d’ensemble de 2015 masque de profondes disparités, que ce soit en termes d’activité ou de résultats, entre les entreprises soumises à l’IS (qui s’en sortent plutôt bien) et celles relevant du régime des BIC, qui ont vu leur activité baisser une nouvelle fois et leurs résultats se contracter.

Une croissance inférieure à 1% pour les TPE/PME du secteur de la distribution automobile.

  • Une performance en demi-teinte et en repli sensible par rapport à la bonne performance affichée par les entreprises du secteur en 2014.
  • Comme dans de nombreux secteurs d’activité, l’activité et les résultats sont mieux orientés dans les entreprises soumises à l’IS (généralement les structures d’une certaine taille) que dans celles relevant du régime des BIC.

Une croissance de 1,4% pour les entreprises industrielles de la région, soit le double de celle observée en 2014.

  • Notons que, sur la période 2013-2015, les TPE/PME bretonnes du secteur font moins bien que ce que l’on observe à l’échelle nationale.
  • Il est également intéressant de constater que, contrairement à ce que l’on observe dans les autres secteurs d’activité, ce sont les entreprises relevant du régime des BIC (généralement les plus petites), qui affichent les meilleures performances en matière de résultat.

Une croissance supérieure ou égale à 3% pour les entreprises des secteurs de l’agriculture et de l’hébergement-restauration.

  • La forte croissance des entreprises agricoles, qui intervient après une année 2014 de baisse, appelle quelques précisions.
    • D’une part, le nombre d’entreprises du secteur est assez faible dans la base de données.
    • D’autre part, ce rebond de l’activité s’est clairement fait au détriment des marges qui se sont, une nouvelle fois, dégradées en 2015.
    • Enfin, cette croissance globale masque des évolutions très contrastées entre les quelques entreprises du secteur soumises à l’IS, qui ont connu une forte croissance, et celles relevant des bénéfices agricoles (de loin les plus nombreuses), qui ont vu leur activité se contracter de plus de 3% en 2015 et leur résultat s’effondrer.
  • Quant aux entreprises touristiques, elles ont clairement connu un excellent millésime 2015. Autrement dit, le tourisme s’est très bien comporté en Bretagne au cours de l’année écoulée, ce qui a profité à toutes les entreprises quel que soit leur régime fiscal (même si les grandes gagnantes de l’année, que ce soit en termes d’activité ou de résultat, sont clairement les entreprises soumises à l’IS).

Source : Données issues de la base Statexpert – Evolutions annuelles sur la base d’un périmètre constant.