Analyse annuelle 2015

Analyse par régime fiscal > Chiffre d’affaires et investissements

Comme on l’observe à l’échelle nationale, le chiffre d’affaires des TPE/PME de la région Bretagne a progressé plus rapidement en 2015 qu’en 2014.

  • En 2014, le chiffre d’affaires des TPE/PME bretonnes avait progressé de moins de 1%. La croissance a été plus dynamique en 2015, avec une progression du chiffre d’affaires de 1,7%.
  • Cette accélération de la croissance est certes une bonne nouvelle, mais doit être mise en relation avec la progression affichée par l’ensemble des TPE/PME françaises : +2,7% en 2015.
  • Une analyse plus fine de ces données d’ensemble révèle une grande hétérogénéité des situations selon :
    • La taille des entreprises, avec des TPE qui continuent de souffrir et des entreprises de plus grande taille qui, globalement, s’en sortent nettement mieux.
    • Le secteur d’activité avec, par exemple, une croissance très dynamique des entreprises de l’hébergement-restauration, mais atone dans le secteur du bâtiment.
    • Le régime fiscal des entreprises, avec une croissance soutenue pour les entreprises relevant de l’IS et les BNC, mais une situation moins favorable pour les entreprises relevant de l’IR  (généralement les plus petites structures).

Dans un contexte économique plus porteur, les entreprises bretonnes ont retrouvé le chemin de l’investissement.

  • Les dépenses d’investissement des TPE/PME de la région ont en effet progressé de plus de 8% en 2015 (et de plus de 9% si l’on exclut de l’analyse les entreprises financières et immobilières). Elles s’étaient toutefois contractées de plus de 13% en 2014.
  • Autrement dit, l’investissement des entreprises avait baissé de façon plus marquée que ce que l’on observait à l’échelle nationale en 2014 (-7,3% pour l’ensemble des TPE/PME françaises), mais il a nettement rebondi en 2015 (+3,9% pour l’ensemble des TPE/PME françaises).
  • Notons enfin que si les entreprises soumises à l’IS et celles relevant du régime des BIC ont accru leurs dépenses d’investissement en 2015, ce n’est pas le cas de celles relevant du régime des bénéfices agricoles.

Source : Données issues de la base Statexpert – Évolutions annuelles sur la base d’un périmètre constant.