Analyse annuelle 2019

Analyse par taille d’entreprises > EBE

L’excédent brut d’exploitation et le taux d’excédent brut d’exploitation

Vue d’ensemble

L’analyse des performances d’exploitation des entreprises bretonnes de la base Statexpert en fonction de leur taille livre les enseignements suivants :

Pour les entreprises soumises à l’IS:

La situation est demeurée compliquée pour les plus petites entreprises de cette catégorie (moins de 150 k€ de chiffre d’affaires moyen sur les trois dernières années). Leur excédent brut d’exploitation a en effet encore baissé en 2019. Une baisse certes mesurée (-0,2%), mais qui a conduit à une nouvelle contraction de leur taux d’excédent brut d’exploitation. A 27,2% de leur chiffre d’affaires, celui-ci affiche une baisse de plus d’1 point par rapport à son niveau de 2017. Signalons ce taux est sensiblement plus que ce que l’on observe, en moyenne nationale, pour cette catégorie d’entreprises.

Les trois autres tranches d’entreprises bretonnes soumises l’IS sont parvenues à accroitre leur excédent brut d’exploitation en 2019 et dans des proportions (légèrement) supérieures à la progression de leur chiffre d’affaires. Dans ces conditions, leur taux d’excédent brut d’exp

itation s’est redressé en 2019, mais pas assez pour compenser la baisse de 2018. In fine, ces trois catégories d’entreprises affichent donc un taux d’excédent brut d’exploitation 2019 inférieur à son niveau de 2017.

Les TPE/PME bretonnes de la base Statexpert soumises à l’IS ont dégagé un excédent brut d’exploitation moyen de 84 k€ en 2019 (80 k€ en moyenne nationale) :

  • 21 k€ pour les entreprises de la tranche 1 (moins de 150 k€ de chiffre d’affaires), contre 16 k€ pour l’ensemble des entreprises françaises de cette catégorie.
  • 36 k€ pour celles de la tranche 2 (entre 150 k€ et 750 k€ de chiffre d’affaires), contre 34 k€ pour l’ensemble des entreprises françaises de cette catégorie.
  • 165 k€ pour celles de la tranche 3 (entre 750 k€ et 7,5 M€ de chiffre d’affaires), contre 166 k€ pour l’ensemble des entreprises françaises de cette catégorie.
  • 848 k€ pour celles de la tranche 4 (entre 7,5 M€ et 50 M€ de chiffre d’affaires), contre 970 k€ pour l’ensemble des entreprises françaises de cette catégorie.

Pour les entreprises relevant du régime des BIC:

Les TPE/PME bretonnes des trois premières tranches[2] sont toutes parvenues à accroitre leur excédent brut d’exploitation en 2019, mais seules les plus petites d’entre elles (moins de 150 k€ de chiffre d’affaires) ont affiché une hausse de leur excédent brut d’exploitation supérieure à celle de leur chiffre d’affaires. Et, in fine, ce sont également les seules à voir leur taux d’excédent brut d’exploitation (légèrement) progresser sur la période 2017-2019.

Les TPE/PME bretonnes de la base Statexpert relevant du régime des BIC ont dégagé un excédent brut d’exploitation moyen de 32 k€ en 2019 (35 k€ en moyenne nationale) :

  • 20 k€ pour les entreprises de la tranche 1 (moins de 150 k€ de chiffre d’affaires), soit le même niveau que l’ensemble des entreprises françaises de cette catégorie.
  • 41 k€ pour celles de la tranche 2 (entre 150 k€ et 750 k€ de chiffre d’affaires), contre 47 k€ pour l’ensemble des entreprises françaises de cette catégorie.
  • 125 k€ pour celles de la tranche 3 (entre 750 k€ et 7,5 M€ de chiffre d’affaires), contre 155 k€ pour l’ensemble des entreprises françaises de cette catégorie.
  • 1 168 k€ pour celles de la tranche 4 (entre 7,5 M€ et 50 M€ de chiffre d’affaires), contre 856 k€ pour l’ensemble des entreprises françaises de cette catégorie.

Pour les entreprises relevant du régime des BNC:

Les TPE bretonnes réalisant moins de 150 k€ de chiffre d’affaires ont dû composer avec une baisse de leur excédent brut d’exploitation en 2019. Les entreprises des tranches 2 et 3[3] ont certes vu leur excédent brut d’exploitation progresser en 2019, mais de façon moins prononcée que leur chiffre d’affaires.

Autrement dit, toutes les entreprises bretonnes relevant du régime des BNC ont vu leur taux d’excédent brut d’exploitation se contracter sur la période 2017-2019 ; un phénomène que l’on observe également à l’échelle nationale.

Les TPE/PME bretonnes de la base Statexpert relevant du régime des BNC ont dégagé un excédent brut d’exploitation moyen de 64 k€ en 2019 (75 k€ en moyenne nationale) :

  • 36 k€ pour les entreprises de la tranche 1 (moins de 150 k€ de chiffre d’affaires), contre 38 k€ pour l’ensemble des entreprises françaises de cette catégorie.
  • 115 k€ pour celles de la tranche 2 (entre 150 k€ et 750 k€ de chiffre d’affaires), contre 123 k€ pour l’ensemble des entreprises françaises de cette catégorie.
  • 553 k€ pour celles de la tranche 3 (entre 750 k€ et 7,5 M€ de chiffre d’affaires), contre 651 k€ pour l’ensemble des entreprises françaises de cette catégorie.

Pour les entreprises relevant des bénéfices agricoles:

Les entreprises agricoles des tranches 1, 2 et 3 sont toutes parvenues à accroitre leur excédent brut d’exploitation en 2019. Seules celles de la tranche 2 (entre 150k€ et 750 k€ de chiffre d’affaires) ont toutefois enregistré une croissance de leur excédent brut d’exploitation supérieure à celle de leur chiffre d’affaires.

In fine, sur la période 2017-2019, le taux d’excédent brut d’exploitation s’est relevé pour les structures relevant du régime des bénéfices agricoles de la tranche 1. Il a stagné pour celles de la tranche 2 et s’est contracté pour celles de la tranche 3. Ces dernières étant toutefois peu nombreuses au sein de la base Statexpert, il convient de prendre ces données avec une certaine prudence.

Les TPE/PME bretonnes de la base Statexpert relevant du régime des bénéfices agricoles ont dégagé un excédent brut d’exploitation moyen de 71 k€ en 2019 (69 k€ en moyenne nationale) :

  • 24 k€ pour les entreprises de la tranche 1 (moins de 150 k€ de chiffre d’affaires), contre 28 k€ pour l’ensemble des entreprises françaises de cette catégorie.
  • 87 k€ pour celles de la tranche 2 (entre 150 k€ et 750 k€ de chiffre d’affaires), contre 90 k€ pour l’ensemble des entreprises françaises de cette catégorie.
  • 236 k€ pour celles de la tranche 3 (entre 750 k€ et 7,5 M€ de chiffre d’affaires), contre 274 k€ pour l’ensemble des entreprises françaises de cette catégorie.

Les entreprises soumises à l’IS

  • Evolution de l’excédent brut d’exploitation et du taux d’excédent brut d’exploitation pour les entreprises de la région soumises à l’IS

Excédent brut d’exploitation

Chiffre d’affaires

2018

2019

Evolution
2017-2019

2018

2019

Evolution
2017-2019

Moins de 150 k€

-0,7%

-0,2%

+1,6%

+2,0%

150-750 k€

-3,5%

+3,7%

+3,7%

+3,3%

750 k€-7,5 M€

-1,0%

+6,7%

+5,2%

+5,1%

7,5-50 M€

+3,3%

+5,5%

+5,9%

+4,7%

Total

-0,4%

+5,3%

+5,2%

+4,6%

Taux d’excédent brut d’exploitation (EBE / CA)

2017

2018

2019

Evolution
2017-2019

Moins de 150 k€

28,4%

27,8%

27,2%

150-750 k€

10,3%

9,6%

9,7%

750 k€-7,5 M€

8,2%

7,7%

7,8%

7,5-50 M€

4,9%

4,8%

4,8%

Total

7,7%

7,3%

7,3%

Source : Données issues de la base Statexpert – Evolutions annuelles sur la base d’un périmètre constant (24 687 entreprises)


· Evolution de l’excédent brut d’exploitation et du taux d’excédent brut d’exploitation pour l’ensemble des entreprises françaises soumises à l’IS

Excédent brut d’exploitation

Chiffre d’affaires

2018

2019

Evolution
2017-2019

2018

2019

Evolution
2017-2019

Moins de 150 k€

-2,1%

+1,1%

+1,3%

+1,2%

150-750 k€

-2,0%

+2,3%

+3,5%

+2,9%

750 k€-7,5 M€

+2,0%

+5,5%

+5,2%

+4,5%

7,5-50 M€

+4,3%

+5,1%

+5,6%

+4,8%

Total

+1,5%

+4,5%

+5,0%

+4,3%

Taux d’excédent brut d’exploitation (EBE / CA)

2017

2018

2019

Evolution
2017-2019

Moins de 150 k€

20,3%

19,6%

19,6%

150-750 k€

9,8%

9,3%

9,2%

750 k€-7,5 M€

7,9%

7,7%

7,8%

7,5-50 M€

6,0%

5,9%

5,9%

Total

7,9%

7,6%

7,6%

Source : Données issues de la base Statexpert – Evolutions annuelles sur la base d’un périmètre constant sur trois ans (521 282 entreprises)


Les entreprises relevant du régime des BIC

  • Evolution de l’excédent brut d’exploitation et du taux d’excédent brut d’exploitation pour les entreprises de la région relevant des BIC

Excédent brut d’exploitation

Chiffre d’affaires

2018

2019

Evolution
2017-2019

2018

2019

Evolution
2017-2019

Moins de 150 k€

+0,8%

+1,0%

+0,6%

+0,6%

150-750 k€

+0,5%

+1,1%

+2,2%

+1,3%

750 k€-7,5 M€

-1,2%

+1,2%

+0,6%

+1,5%

7,5-50 M€

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Total

+0,2%

+1,1%

+1,3%

+1,2%

Taux d’excédent brut d’exploitation (EBE / CA)

2017

2018

2019

Evolution
2017-2019

Moins de 150 k€

25,3%

25,3%

25,4%

150-750 k€

14,3%

14,1%

14,1%

750 k€-7,5 M€

9,0%

8,8%

8,8%

7,5-50 M€

Ns

Ns

Ns

Ns

Total

15,0%

14,8%

14,8%

Source : Données issues de la base Statexpert – Evolutions annuelles sur la base d’un périmètre constant (9 416 entreprises)


  • Evolution de l’excédent brut d’exploitation et du taux d’excédent brut d’exploitation pour l’ensemble des entreprises françaises relevant des BIC

Excédent brut d’exploitation

Chiffre d’affaires

2018

2019

Evolution
2017-2019

2018

2019

Evolution
2017-2019

Moins de 150 k€

+0,8%

-0,1%

+0,3%

+0,3%

150-750 k€

+1,9%

+2,5%

+2,2%

+1,4%

750 k€-7,5 M€

+0,4%

+1,2%

+1,4%

+1,3%

7,5-50 M€

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Total

+1,1%

+1,2%

+1,5%

+1,1%

Taux d’excédent brut d’exploitation (EBE / CA)

2017

2018

2019

Evolution
2017-2019

Moins de 150 k€

27,0%

27,1%

27,0%

150-750 k€

15,9%

15,8%

16,0%

750 k€-7,5 M€

9,8%

9,7%

9,6%

7,5-50 M€

Ns

Ns

Ns

Ns

Total

16,0%

15,9%

16,0%

Source : Données issues de la base Statexpert – Evolutions annuelles sur la base d’un périmètre constant sur trois ans (152 834 entreprises)


Les entreprises relevant du régime des BNC

  • Evolution de l’excédent brut d’exploitation et du taux d’excédent brut d’exploitation pour les entreprises de la région relevant du régime des BNC

Excédent brut d’exploitation

Chiffre d’affaires

2018

2019

Evolution
2017-2019

2018

2019

Evolution
2017-2019

Moins de 150 k€

+0,5%

-0,2%

+1,7%

+0,5%

150-750 k€

+1,2%

+0,2%

+2,2%

+0,9%

750 k€-7,5 M€ [1]

+1,2%

+1,0%

+3,0%

+2,3%

7,5-50 M€

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Total

+1,0%

+0,2%

+2,1%

+1,0%

Taux d’excédent brut d’exploitation (EBE / CA)

2017

2018

2019

Evolution
2017-2019

Moins de 150 k€

46,6%

46,0%

45,7%

150-750 k€

44,2%

43,8%

43,5%

750 k€-7,5 M€ [2]

38,7%

38,0%

37,6%

7,5-50 M€

Ns

Ns

Ns

Ns

Total

44,1%

43,6%

43,3%

Source : Données issues de la base Statexpert – Evolutions annuelles sur la base d’un périmètre constant (9 259 entreprises)


  • Evolution de l’excédent brut d’exploitation et du taux d’excédent brut d’exploitation pour l’ensemble des entreprises françaises relevant des BNC

Excédent brut d’exploitation

Chiffre d’affaires

2018

2019

Evolution
2017-2019

2018

2019

Evolution
2017-2019

Moins de 150 k€

+0,9%

+0,2%

+2,1%

+1,1%

150-750 k€

+2,6%

+0,1%

+3,1%

+0,9%

750 k€-7,5 M€

+3,2%

+0,9%

+3,6%

+1,4%

7,5-50 M€

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Total

+2,1%

+0,4%

+2,8%

+1,2%

Taux d’excédent brut d’exploitation (EBE / CA)

2017

2018

2019

Evolution
2017-2019

Moins de 150 k€

47,8%

47,3%

46,8%

150-750 k€

45,5%

45,3%

44,9%

750 k€-7,5 M€

41,1%

41,0%

40,7%

7,5-50 M€

Ns

Ns

Ns

Ns

Total

45,3%

45,0%

44,7%

Source : Données issues de la base Statexpert – Evolutions annuelles sur la base d’un périmètre constant sur trois ans (174 511 entreprises)


Les entreprises relevant du régime des BA

  • Evolution de l’excédent brut d’exploitation et du taux d’excédent brut d’exploitation pour les entreprises de la région relevant du régime des BA

Excédent brut d’exploitation

Chiffre d’affaires

2018

2019

Evolution
2017-2019

2018

2019

Evolution
2017-2019

Moins de 150 k€

+9,0%

+1,2%

+5,0%

+2,4%

150-750 k€

+1,3%

+7,1%

+3,3%

+4,9%

750 k€-7,5 M€ [3]

-8,9%

+3,3%

+0,2%

+4,5%

7,5-50 M€

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Total

-0,3%

+5,3%

+2,4%

+4,5%

Taux d’excédent brut d’exploitation (EBE / CA)

2017

2018

2019

Evolution
2017-2019

Moins de 150 k€

26,8%

27,9%

27,5%

150-750 k€

27,0%

26,4%

27,0%

750 k€-7,5 M€ [4]

17,4%

15,9%

15,7%

7,5-50 M€

Ns

Ns

Ns

Ns

Total

23,7%

23,1%

23,2%

Source : Données issues de la base Statexpert – Evolutions annuelles sur la base d’un périmètre constant (921 entreprises)


  • Evolution de l’excédent brut d’exploitation et du taux d’excédent brut d’exploitation pour l’ensemble des entreprises françaises relevant des BA

Excédent brut d’exploitation

Chiffre d’affaires

2018

2019

Evolution
2017-2019

2018

2019

Evolution
2017-2019

Moins de 150 k€

+11,9%

-0,9%

+4,5%

+1,5%

150-750 k€

+18,7%

+1,4%

+6,8%

+3,8%

750 k€-7,5 M€

+7,8%

+4,0%

+3,4%

+3,1%

7,5-50 M€

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Total

+15,6%

+1,5%

+5,7%

+3,3%

Taux d’excédent brut d’exploitation (EBE / CA)

2017

2018

2019

Evolution
2017-2019

Moins de 150 k€

29,1%

31,2%

30,4%

150-750 k€

26,2%

29,1%

28,4%

750 k€-7,5 M€

20,3%

21,2%

21,3%

7,5-50 M€

Ns

Ns

Ns

Ns

Total

25,5%

27,8%

27,3%

Source : Données issues de la base Statexpert – Evolutions annuelles sur la base d’un périmètre constant sur trois ans (28 011 entreprises)