Analyse annuelle 2019

Analyse par taille d’entreprises > Chiffre d’affaires et investissement

Chiffre d’affaires et investissement

L’évolution du chiffre d’affaires selon la taille

Comme nous pouvons l’observer depuis plusieurs années, les entreprises bretonnes de la base Statexpert, quelle que soit leur taille, ont affiché un chiffre d’affaires en hausse en 2019. Cela dit, on note toujours certaines disparités en fonction de la taille.

Le chiffre d’affaires des TPE bretonnes des tranches et a progressé moins rapidement en 2019 qu’en 2018. Avec des hausses respectives de +1,1% et +2,7%, ces entreprises affichent par ailleurs, une nouvelle fois, des croissances inférieures à celle de la moyenne des entreprises de la région. Notons toutefois que ces entreprises de petite taille (qui sont proportionnellement moins nombreuses en Bretagne qu’en moyenne nationale) ont fait mieux, en termes de progression de leur chiffre d’affaires, que la moyenne des entreprises françaises de leur catégorie.

Contrairement à que l’on observe au niveau national, ce sont les entreprises bretonnes de la tranche 3 (entre 750 k€ et 7,5 M€ de chiffre d’affaires annuel moyen sur les trois dernières années) qui ont affiché la plus forte croissance de chiffre d’affaires en 2019 (à l’échelle du pays et dans la très grande majorité des régions, ce sont les entreprises de la tranche 4, les plus grandes, qui affichent les taux de croissance les plus élevés). Elles sont en effet les seules à avoir fait aussi bien qu’en 2018, avec une progression de +4,9% de leur chiffre d’affaires. Ces entreprises font également mieux que la moyenne des entreprises françaises de la tranche 3.

Les plus grandes entreprises bretonnes de la base Statexpert (plus de 7,5 M€ de chiffre d’affaires moyen sur les trois dernières années) ne sont, en revanche, par parvenues à rééditer leur performance de 2018. Leur chiffre d’affaires a néanmoins progressé de +4,7% en 2019, ce qui, d’une part, reste une croissance très dynamique et, d’autre part, se situe dans la moyenne nationale des entreprises de cette taille.

En termes de taille d’entreprises, le chiffre d’affaires moyen des TPE/PME bretonnes au sein des différentes catégories analysées s’est établi, en 2019, à :

  • 78 k€ pour les entreprises de la tranche 1 (moins de 150 k€ de chiffre d’affaires), contre 80 k€ pour la moyenne nationale.
  • 343 k€ pour les entreprises de la tranche 2 (entre 150 k€ et 750 k€ de chiffre d’affaires), soit strictement pareil que la moyenne nationale.
  • 2 054 k€ pour les entreprises de la tranche 3 (entre 750 k€ et 7,5 M€ de chiffre d’affaires), contre 2 087 k€ pour la moyenne nationale.
  • 17 556 k€ pour les entreprises de la tranche 4 (entre 7,5 M€ et 50 M€ de chiffre d’affaires), contre 16 391 k€ pour la moyenne nationale.

L’évolution de l’investissement selon la taille

Rappel

Les informations contenues dans les déclarations TDFC des entreprises relevant du régime des BNC ne nous ont pas permis d’analyser l’évolution des dépenses d’investissement des entreprises exerçant sous ce régime fiscal. C’est pourquoi seules les dépenses d’investissement des entreprises assujetties à l’IS ou relevant des régimes des BIC et des BA sont présentées dans cette partie.

Comme c’était le cas en 2018, les situations sont demeurées contrastées, en matière d’investissement, selon la taille des TPE/PME bretonnes analysées.

  • Contrairement à ce que l’on observe dans de nombreuses régions, les entreprises bretonnes les plus dynamiques en matière d’investissement (et de loin), ont été les plus petites, celles des tranches 1 et 2 (moins de 750 k€ de chiffre d’affaires moyen sur les trois dernières années). Alors que ces entreprises avaient taillé dans leurs dépenses en 2018, elles se sont nettement rattrapées en 2019, avec des hausses de respectivement +22% et +15%.
  • Comme c’était le cas en 2018, les plus grandes entreprises bretonnes de la base Statexpert (plus de 7,5 M€ de chiffre d’affaires moyen sur les trois dernières années) ont une nouvelle fois fait preuve d’un grand dynamisme en matière d’investissement. Leurs dépenses en la matière ont, en effet, progressé de près de +9% en 2019. C’est peu ou prou la même progression qu’en 2018, mais c’est nettement plus que ce que l’on constate pour cette catégorie d’entreprises à l’échelle du pays.
  • En dépit d’une activité très bien orientée, les entreprises bretonnes de la tranche 3 (entre 750 k€ et 7,5 M€ de chiffre d’affaires moyen sur les trois dernières années) ont, en revanche, réduit leurs dépenses d’investissement en 2019 : -1,1%. Une évolution à contre-courant de ce que l’on observe au niveau de l’ensemble des entreprises françaises, où ce type de structures se sont avérées les plus dynamiques en matière d’investissement en 2019.
  • Notons enfin que, sur la période 2017-2019, toutes les entreprises bretonnes de la base Statexpert affichent des dépenses d’investissement cumulées en progression. Un phénomène que l’on observe également à l’échelle nationale…