Analyse annuelle 2019

Analyse par secteurs d’activité > Hébergement – restauration

L’hébergement-restauration

Les chiffres clés des TPE/PME de l’hébergement-restauration

Les professionnels bretons de l’hébergement-restauration ont connu une évolution à contre-courant de l’ensemble de la profession au cours des deux dernières années.

En 2018, la croissance de leur chiffre d’affaires avait été moins prononcée que celle de l’ensemble du secteur. Mais, en 2019, ils ont non seulement fait mieux qu’en 2018 (alors qu’on constatait un ralentissement en moyenne nationale), mais ils ont également fait mieux que l’ensemble de la profession.

En 2019, les TPE/PME bretonnes du secteur ont vu leur chiffre d’affaires progresser de +3,9%, contre une hausse de « seulement » +2,1% pour l’ensemble des entreprises françaises du secteur.

Toutes les tailles d’entreprises ont par ailleurs connu la croissance en 2019. Celle des plus petites est certes restée plus mesurée que celle des plus grandes, mais, avec une croissance de +2%, les TPE de moins de 150 k€ de chiffre d’affaires ont fait nettement mieux que la moyenne des entreprises françaises de cette catégorie (+0,3%).

Dans ce contexte d’activité (très) soutenue, les professionnels bretons du secteur sont restés très offensifs en matière d’investissement en 2019, avec des dépenses en hausse de plus de +5,6%.

  • C’est, là-aussi, plus que ce que l’on observe à l’échelle du pays pour ce type d’activités. En moyenne, les entreprises françaises du secteur ont en effet augmenté leurs dépenses de moins de +3%
  • Notons toutefois que l’investissement des TPE/PME bretonnes de l’hébergement-restauration a été largement tiré par les dépenses des plus grandes entreprises du secteur.

Pour résumer, 2019 a incontestablement été un excellent millésime pour les professionnels bretons du tourisme.

Les chiffres clés des TPE/PME de l’hébergement-restauration

Les chiffres clés des TPE/PME de l’hébergement-restauration

2018

2019

Evolution
2017-2019

Chiffre d’affaires moyen

375 k€

390 k€

Chiffre d’affaires

+3,0%

+3,9%

Marge commerciale

+2,4%

+3,5%

Valeur ajoutée

+2,9%

+4,6%

Investissement

+9,7%

+5,6%

Source : Données issues de la base Statexpert – Evolutions annuelles sur la base d’un périmètre constant (3 575 entreprises)

Les chiffres clés de l’ensemble des TPE/PME françaises du secteur de l’hébergement-restauration

2018

2019

Evolution
2017-2019

Chiffre d’affaires moyen

476 k€

486 k€

Chiffre d’affaires

+3,5%

+2,1%

Marge commerciale

+2,6%

+1,6%

Valeur ajoutée

+4,0%

+2,1%

Investissement

-1,5%

+2,9%

Source : Données issues de la base Statexpert – Evolutions annuelles sur la base d’un périmètre constant sur trois ans (55 128 entreprises)

Les perspectives de chiffre d’affaires des TPE/PME de l’hébergement-restauration pour 2020

Les données présentées dans le cadre de cette partie sont naturellement fortement impactées par les conséquences de la crise de la Covid-19. Si les entreprises analysées sont légèrement moins nombreuses que les années précédentes, ces données fournissent néanmoins un éclairage extrêmement intéressant et pertinent sur l’ampleur du choc auquel les TPE/PME françaises font actuellement face.

Rappelons par ailleurs que ces données sont construites sur un échantillon constant d’entreprises. Autrement dit, elles ne prennent pas en compte l’impact des disparitions d’entreprises et/ou les entreprises qui n’ont pas déposé de déclarations de TVA au cours d’un des six premiers mois de 2019. Dit encore autrement, les baisses d’activité constatées sur les six premiers mois de 2020 sont sans aucun doute sous-évaluées.

 

En 2020, les professionnels bretons de l’hébergement-restauration figurent clairement parmi les entreprises qui ont le plus souffert des conséquences de la crise sanitaire (le phénomène n’étant naturellement pas spécifique à la région). Et compte tenu de la situation en cette fin d’année, il n’y a guère de raison d’être optimiste à court terme…

  • Le chiffre d’affaires journalier moyen des professionnels bretons de l’hébergement-restauration avait déjà chuté de -12,9% au cours du premier trimestre 2020 (-11,7% à l’échelle nationale), il s’est effondré de -31,6% au cours du deuxième trimestre, toujours par rapport à la même période de l’année précédente (-32,5% pour l’ensemble des entreprises françaises de ce secteur ).
  • Rappelons que ces chiffres ne prennent pas en compte les entreprises qui n’ont fait aucune déclaration de TVA…

Les comptes d’exploitation types

Précisions méthodologiques

Sont présentés ci-après les comptes d’exploitation types des TPE/PME de la base Statexpert pour les années 2017, 2018 et 2019.

Comme indiqué précédemment, compte tenu des divergences des régimes fiscaux, qui affectent la présentation des comptes des entreprises, un compte d’exploitation type pour chaque régime fiscal est présenté.

Les tableaux avec les lignes de titres et les bordures en rouge détaillent les comptes d’exploitation types des TPE/PME bretonnes du secteur, alors que les tableaux avec les lignes de titres et les bordures en bleu retracent les comptes d’exploitation types de l’ensemble des TPE/PME françaises du secteur.

Vue d’ensemble

Bonne nouvelle pour les professionnels bretons de l’hébergement-restauration : le dynamisme de leur activité s’est également traduit par une amélioration de leurs performances d’exploitation.

Les entreprises du secteur soumises à l’IS ont ainsi enregistré une hausse de près de +6% de leur excédent brut d’exploitation en 2019, alors que celui des entreprises relevant du régime BIC a progressé de plus de +7%. Dans les deux cas, c’est plus que la progression du chiffre d’affaires et c’est nettement plus que ce que l’on observe à l’échelle nationale.

Dans ces conditions, le taux d’excédent brut d’exploitation des TPE/PME bretonnes du secteur s’est redressé en 2019 :

  • A 12,8% du chiffre d’affaires pour les entreprises soumises à l’IS. C’est certes moins que le niveau que l’on pouvait observer en 2017, mais cela reste supérieur de 2 points à la moyenne nationale de ce type d’entreprises.
  • A 18,3% du chiffre d’affaires pour les entreprises relevant du régime des BIC. Ces entreprises affichent ainsi un taux d’excédent brut d’exploitation en hausse par rapport à 2017. Un taux qui est lui-aussi supérieur à celui de la moyenne des entreprises françaises de cette catégorie.

Les entreprises soumises à l’IS

Comptes d’exploitation types des entreprises bretonnes
du secteur de l’hébergement-restauration soumises à l’IS

2017

En % du CA

2018

En % du CA

2018/2017

2019

En % du CA

2019/2018

Chiffre d’affaires moyen en k€

489 k€

505 k€

+3,2%

526 k€

+4,2%

Chiffre d’affaires (base 100)

100,0

100,0

+3,2%

100,0

+4,2%

Marge commerciale

34,4

34,3

+2,7%

34,2

+3,9%

Valeur ajoutée

49,7

49,5

+2,9%

49,7

+4,7%

Charges de personnel

35,0

35,4

+4,6%

35,5

+4,3%

Excédent brut d’exploitation

13,3

12,6

-2,6%

12,8

+5,9%

Résultat net avant IS

4,4

4,7

+10,4%

4,4

-2,1%

Impôt sur les sociétés

1,5

1,5

+4,4%

1,7

+14,7%

Résultat net après IS

5,9

6,2

+8,9%

6,1

+2,0%

Investissements (en % du CA)

6,5%

6,9%

+9,3%

7,2%

+9,2%

BFR (en jours de CA)

-17,0

-16,6

+0,4

-16,3

+0,3

Trésorerie (en % du total bilan)

19,1%

19,3%

+4,6%

20,6%

+8,4%

Source : Données issues de la base Statexpert – Evolutions annuelles sur la base d’un périmètre constant (2 150 entreprises)

Note : les variations 2018/2017 et 2019/2018 sont calculées à partir des données brutes en €.

Compte d’exploitation type de l’ensemble des TPE/PME
du secteur de l’hébergement-restauration soumises à l’IS

2017

En % du CA

2018

En % du CA

2018/2017

2019

En % du CA

2019/2018

Chiffre d’affaires moyen

567 k€

588 k€

+3,7%

601 k€

+2,2%

Chiffre d’affaires (base 100)

100,0

100,0

+3,7%

100,0

+2,2%

Marge commerciale

20,2

20,0

+2,8%

19,9

+1,8%

Valeur ajoutée

46,5

46,7

+4,1%

46,7

+2,2%

Charges de personnel

34,1

34,3

+4,3%

34,2

+2,2%

Excédent brut d’exploitation

10,9

10,8

+2,1%

10,8

+2,0%

Résultat net avant IS

3,2

3,3

+6,9%

3,5

+7,0%

Impôt sur les sociétés

1,2

1,2

+2,0%

1,4

+19,4%

Résultat net après IS

4,4

4,5

+5,6%

4,9

+10,3%

Investissements (en % du CA)

7,6%

7,2%

-1,1%

7,3%

+3,8%

BFR (en jours de CA HT)

-14,8

-14,7

+0,1

-14,2

+0,6

Trésorerie (en % du total bilan)

15,9%

16,1%

+3,7%

17,5%

+10,8%

Source : Données issues de la base Statexpert – Evolutions annuelles sur la base d’un périmètre constant sur trois ans (39 075 entreprises)

Note : les variations 2018/2017 et 2019/2018 sont calculées à partir des données brutes en €.

Les entreprises relevant des BIC

Comptes d’exploitation types des entreprises bretonnes
du secteur de l’hébergement-restauration relevant des BIC

2017

En % du CA

2018

En % du CA

2018/2017

2019

En % du CA

2019/2018

Chiffre d’affaires moyen en k€

175 k€

179 k€

+2,1%

184 k€

+2,9%

Chiffre d’affaires (base 100)

100,0

100,0

+2,1%

100,0

+2,9%

Marge commerciale

36,1

35,7

+0,8%

35,3

+1,9%

Valeur ajoutée

47,5

47,9

+2,9%

48,4

+4,0%

Charges de personnel

27,6

27,6

+2,0%

27,3

+1,9%

Excédent brut d’exploitation

17,5

17,6

+2,6%

18,3

+7,2%

Résultat net

12,6

13,3

+7,4%

14,5

+12,6%

Investissements (en % du CA)

3,9%

4,3%

+12,5%

3,4%

-18,6%

BFR (en jours de CA)

-24,2

-26,1

-1,9

-25,5

+0,6

Trésorerie (en % du total bilan)

12,8%

14,2%

+12,1%

16,2%

+14,0%

Source : Données issues de la base Statexpert – Evolutions annuelles sur la base d’un périmètre constant (1 425 entreprises)

Note : les variations 2018/2017 et 2019/2018 sont calculées à partir des données brutes en €.

Compte d’exploitation type de l’ensemble des TPE/PME
du secteur de l’hébergement-restauration relevant des BIC

2017

En % du CA

2018

En % du CA

2018/2017

2019

En % du CA

2019/2018

Chiffre d’affaires moyen

198 k€

202 k€

+2,1%

205 k€

+1,5%

Chiffre d’affaires (base 100)

100,0

100,0

+2,1%

100,0

+1,5%

Marge commerciale

25,2

24,9

+0,9%

24,7

+0,7%

Valeur ajoutée

47,5

48,0

+3,2%

48,1

+1,7%

Charges de personnel

27,9

27,7

+1,5%

27,3

-0,0%

Excédent brut d’exploitation

17,2

17,5

+4,1%

17,9

+4,0%

Résultat net

11,8

12,6

+8,9%

13,6

+10,3%

Investissements (en % du CA)

5,4%

5,0%

-5,5%

4,6%

-7,1%

BFR (en jours de CA HT)

-25,7

-26,2

-0,5

-26,2

-0,0

Trésorerie (en % du total bilan)

12,5%

13,2%

+5,7%

14,4%

+9,7%

Source : Données issues de la base Statexpert – Evolutions annuelles sur la base d’un périmètre constant sur trois ans (16 022 entreprises)

Note : les variations 2018/2017 et 2019/2018 sont calculées à partir des données brutes en €.