Analyse annuelle 2018

Analyse par secteurs d’activité > L’industrie manufacturière

Les chiffres clés des TPE/PME de l’industrie manufacturière

2017 avait été une bonne année pour l’industrie bretonne. 2018 a été encore meilleure pour les 2 600 TPE/PME du secteur analysées dans le cadre de cette étude !

  • Le chiffre d’affaires des entreprises industrielles de la région a en effet progressé de +4,3% en 2018.
    • C’est plus que ce que l’on pouvait observer en 2017 (une année qui faisait déjà figure de bon millésime pour les professionnels du secteur) et c’est plus que ce que l’on observe à l’échelle de l’ensemble du pays pour les entreprises industrielles.
    • La situation est toutefois restée très hétérogène selon la taille des entreprises considérées. Si le chiffre d’affaires des structures réalisant plus de 750 k€ a progressé de plus de +4% en 2018, celui des TPE de moins de 150 k€ s’est à nouveau contracté.
  • En dépit de cette progression soutenue de leur chiffre d’affaires, les chefs d’entreprises du secteur ont sensiblement réduit leurs dépenses d’investissement en 2018 : -5,7% (alors que la dépense moyenne des entreprises industrielles françaises a progressé de près de +6%).
    • Cette baisse ne doit toutefois pas être surinterprétée dans la mesure où elle intervient après une année 2017 de très forte hausse.
    • Cette année-là, les dépenses d’investissement des entreprises bretonnes de la base Statexpert avaient en effet flambée : +16,7%

Les chiffres clés des TPE-PME de l’industrie manufacturière

2017

2018

Evolution
2016-2018

Chiffre d’affaires moyen

1 749 k€

1 824 k€

Chiffre d’affaires

+3,5%

+4,3%

Valeur ajoutée

+2,2%

+4,0%

Investissement

+16,7%

-5,7%

Source : Données issues de la base Statexpert – Evolutions annuelles sur la base d’un périmètre constant (2 630 entreprises)

Les chiffres clés de l’ensemble des TPE/PME françaises du secteur de l’industrie manufacturière

2017

2018

Evolution
2016-2018

Chiffre d’affaires moyen

1 474 k€

1 529 k€

Chiffre d’affaires

+3,7%

+3,8%

Valeur ajoutée

+2,3%

+2,8%

Investissement

+4,2%

+5,8%

Source : Données issues de la base Statexpert – Evolutions annuelles sur la base d’un périmètre constant sur trois ans (56 244 entreprises)

Les comptes d’exploitation types

Précisions méthodologiques

Sont présentés ci-après les comptes d’exploitation types des TPE/PME de la base Statexpert pour les années 2016, 2017 et 2018.

Comme indiqué précédemment, compte tenu des divergences des régimes fiscaux, qui affectent la présentation des comptes des entreprises, un compte d’exploitation type pour chaque régime fiscal est présenté.

Les tableaux avec les lignes de titres en rouge détaillent les comptes d’exploitation types des TPE/PME bretonnes du secteur, alors que les tableaux avec les lignes de titres en bleu retracent les comptes d’exploitation types de l’ensemble des TPE/PME françaises du secteur.

Vue d’ensemble

En ce qui concernent leurs performances d’exploitation, les résultats des entreprises bretonnes sont contrastés selon leur régime fiscal.

  • Après une année 2017 compliquée, les entreprises industrielles soumises à l’IS ont affiché un excédent brut d’exploitation en hausse en 2018 : +2,8% , soit le double que ce que l’on observe à l’échelle nationale pour les entreprises de ce type. Une bonne nouvelle donc, même si cette progression est restée inférieure à celle de leur chiffre d’affaires…
  • Les TPE/PME relevant des BIC ont, à l’inverse, vu leur EBE baisser de près de 1% en 2018 (contre -0,4% pour la moyenne nationale des entreprises industrielles relevant du régime des BIC).
  • In fine, ces deux catégories d’entreprises ont vu leur taux d’excédent brut d’exploitation se contracter sur la période 2016-2018. Un taux d’excédent brut d’exploitation, qui s’est établi :
    • A 7,4% du chiffre d’affaires pour les entreprises soumises à l’IS, soit légèrement plus que le niveau moyen à l’échelle du pays[1].
    • A 14,8% du chiffre d’affaires pour celles relevant des BIC, soit légèrement moins que le niveau moyen à l’échelle du pays.

[1] Notons par ailleurs que les entreprises industrielles soumises à l’IS sont, en moyenne, sensiblement plus grandes en Bretagne que dans l’ensemble du pays : près de 2,5 M€ de chiffre d’affaires moyen en 2018 pour les premières, contre à peine 2 M€ pour les secondes.

Les entreprises soumises à l’IS

Compte d’exploitation type des entreprises bretonnes du secteur
de l’industrie manufacturière soumises à l’IS

2016

En % du CA

2017

En % du CA

2017/16

2018

En % du CA

2018/17

Chiffre d’affaires moyen en k€

2 290 k€

2 374 k€

+3,6%

2 477 k€

+4,4%

Chiffre d’affaires (base 100)

100,0

100,0

+3,6%

100,0

+4,4%

Valeur ajoutée

33,5

33,1

+2,4%

33,0

+4,1%

Charges de personnel

24,3

24,3

+3,6%

24,2

+4,2%

Excédent brut d’exploitation

7,9

7,5

-1,2%

7,4

+2,8%

Résultat net avant IS

3,5

3,1

-6,0%

3,2

+6,5%

Impôt sur les sociétés

1,2

1,0

-7,4%

1,0

+4,3%

Résultat net après IS

4,6

4,2

-6,4%

4,3

+6,0%

Investissements (en % du CA)

5,0%

5,6%

+16,7%

5,1%

-5,0%

BFR (en jours de CA)

60,5

62,3

+1,8

61,4

-0,9

Trésorerie (en % du total bilan)

16,1%

15,9%

+5,9%

15,5%

-0,0%

Source : Données issues de la base Statexpert – Evolutions annuelles sur la base d’un périmètre constant (1 876 entreprises)

Note : les variations 2017/2016 et 2018/2017 sont calculées à partir des données brutes en €.

Compte d’exploitation type de l’ensemble des TPE/PME françaises
du secteur de l’industrie manufacturière soumises à l’IS

2016

En % du CA

2017

En % du CA

2017/16

2018

En % du CA

2018/17

Chiffre d’affaires moyen

1 816 k€

1 886 k€

+3,9%

1 959 k€

+3,9%

Chiffre d’affaires (base 100)

100,0

100,0

+3,9%

100,0

+3,9%

Valeur ajoutée

34,7

34,3

+2,5%

34,0

+3,0%

Charges de personnel

26,1

25,8

+2,4%

25,6

+3,2%

Excédent brut d’exploitation

7,3

7,3

+3,4%

7,1

+1,4%

Résultat net avant IS

3,0

3,0

+3,6%

2,8

-2,0%

Impôt sur les sociétés

1,1

1,1

-0,7%

1,1

+2,0%

Résultat net après IS

4,1

4,1

+2,4%

3,9

-0,9%

Investissements (en % du CA)

5,0%

5,0%

+4,4%

5,1%

+6,2%

BFR (en jours de CA HT)

70,8

72,0

+1,1

73,2

+1,2

Trésorerie (en % du total bilan)

17,9%

17,9%

+5,1%

17,4%

+1,1%

Source : Données issues de la base Statexpert – Evolutions annuelles sur la base d’un périmètre constant sur trois ans (42 456 entreprises)

Note : les variations 2017/2016 et 2018/2017 sont calculées à partir des données brutes en €.

Les entreprises relevant des BIC

Compte d’exploitation type des entreprises bretonnes du secteur
de l’industrie manufacturière relevant des BIC

2016

En % du CA

2017

En % du CA

2017/16

2018

En % du CA

2018/17

Chiffre d’affaires moyen en k€

199 k€

198 k€

-0,8%

202 k€

+2,1%

Chiffre d’affaires (base 100)

100,0

100,0

-0,8%

100,0

+2,1%

Marge commerciale

18,9

18,6

-2,3%

18,2

-0,2%

Valeur ajoutée

47,7

47,5

-1,1%

47,1

+1,3%

Charges de personnel

29,9

30,4

+1,0%

30,1

+1,2%

Excédent brut d’exploitation

15,9

15,3

-4,7%

14,8

-0,9%

Résultat net

12,8

12,7

-1,8%

12,4

-0,0%

Investissements (en % du CA)

3,8%

4,6%

+19,1%

3,1%

-31,0%

BFR (en jours de CA)

15,6

13,5

-2,1

13,0

-0,4

Trésorerie (en % du total bilan)

16,6%

17,3%

+5,5%

18,6%

+7,0%

Source : Données issues de la base Statexpert – Evolutions annuelles sur la base d’un périmètre constant (738 entreprises)

Note : les variations 2017/2016 et 2018/2017 sont calculées à partir des données brutes en €.

Compte d’exploitation type de l’ensemble des TPE/PME françaises
du secteur de l’industrie manufacturière relevant des BIC

2016

En % du CA

2017

En % du CA

2017/16

2018

En % du CA

2018/17

Chiffre d’affaires moyen

210 k€

209 k€

-0,8%

210 k€

+0,8%

Chiffre d’affaires (base 100)

100,0

100,0

-0,8%

100,0

+0,8%

Valeur ajoutée

47,2

47,0

-1,3%

46,5

-0,4%

Charges de personnel

28,9

29,2

+0,2%

28,8

-0,4%

Excédent brut d’exploitation

16,5

16,1

-3,3%

15,6

-2,4%

Résultat net

13,8

13,6

-2,4%

13,7

+1,4%

Investissements (en % du CA)

3,7%

3,5%

-5,6%

3,2%

-8,1%

BFR (en jours de CA HT)

13,6

13,3

-0,4

13,4

+0,1

Trésorerie (en % du total bilan)

16,9%

17,8%

+3,9%

18,0%

+0,8%

Source : Données issues de la base Statexpert – Evolutions annuelles sur la base d’un périmètre constant sur trois ans (13 389 entreprises)

Note : les variations 2017/2016 et 2018/2017 sont calculées à partir des données brutes en €.