Analyse annuelle 2018

Analyse par secteurs d’activité > La contruction

Les chiffres clés des TPE/PME de la construction

Sur les deux dernières années, le secteur de la construction est clairement un des moteurs de l’économie bretonne.

  • Le chiffre d’affaires des entreprises du secteur de la construction[1] a progressé de +4,4% en 2018. C’est certes un peu moins que la croissance constatée en 2017, mais c’est exactement ce que l’on observe au niveau national pour les entreprises de ce secteur.
  • Comme dans quasiment tous les secteurs d’activité, cette augmentation est demeurée une fonction croissante de la taille en 2018.
    • Alors que le chiffre d’affaires des entreprises du secteur réalisant plus de 7,5 M€ de chiffre d’affaires annuel (celles de la tranche 4) a bondi de près de +7%…
    • …celui des plus petites entreprises de la base (moins de 150 k€ de chiffre d’affaires moyen sur les trois dernières années) a stagné.
  • Dans cet environnement porteur[2], les entreprises de la construction ont persisté dans leur politique d’investissement volontaire. Leurs dépenses en la matière ont en effet progressé de plus de +7% en 2018, alors qu’elles avaient déjà nettement augmenté en 2017. Dit autrement, les chefs d’entreprise du secteur ont le moral et ils sont confiants en l’avenir.

[1] Soulignons que ces entreprises bretonnes de la construction sont, en moyenne, de plus grande taille que ce que l’on peut constater à l’échelle du territoire (et, ce, quel que soit leur régime fiscal).

[2] Même si le nombre de chantiers autorisés s’est contracté en fin d’année.

Les chiffres clés des TPE-PME de la construction

2017

2018

Evolution
2016-2018

Chiffre d’affaires moyen

773 k€

807 k€

Chiffre d’affaires

+5,0%

+4,4%

Valeur ajoutée

+3,0%

+3,1%

Investissement

+10,4%

+7,2%

Source : Données issues de la base Statexpert – Evolutions annuelles sur la base d’un périmètre constant (5 761 entreprises)

Les chiffres clés de l’ensemble des TPE/PME françaises du secteur de la construction

2017

2018

Evolution
2016-2018

Chiffre d’affaires moyen

662 k€

693 k€

Chiffre d’affaires

+4,6%

+4,6%

Valeur ajoutée

+3,0%

+3,1%

Investissement

+2,1%

+2,0%

Source : Données issues de la base Statexpert – Evolutions annuelles sur la base d’un périmètre constant sur trois ans (113 988 entreprises)

Les comptes d’exploitation types

Précisions méthodologiques

Sont présentés ci-après les comptes d’exploitation types des TPE/PME de la base Statexpert pour les années 2016, 2017 et 2018.

Comme indiqué précédemment, compte tenu des divergences des régimes fiscaux, qui affectent la présentation des comptes des entreprises, un compte d’exploitation type pour chaque régime fiscal est présenté.

Les tableaux avec les lignes de titres en rouge détaillent les comptes d’exploitation types des TPE/PME bretonnes du secteur, alors que les tableaux avec les lignes de titres en bleu retracent les comptes d’exploitation types de l’ensemble des TPE/PME françaises du secteur.

Vue d’ensemble

En dépit d’une activité très bien orientée pour les TPE/PME bretonne du secteur de la construction, l’année 2018 a été relativement décevante en matière de performances d’exploitation.

  • Si les entreprises du secteur relevant du régime des BIC sont parvenues à accroitre leur excédent brut d’exploitation en 2018, celles soumises à l’IS (généralement le plus grandes, rappelons-le[1]) n’ont pas pu le faire.
  • Pour ces deux catégories d’entreprises, le constat est toutefois le même en ce qui concerne leur taux d’excédent brut d’exploitation. Il s’est contracté sur la période 2016-2018
    • A 5,4% de leur chiffre d’affaires pour les entreprises soumises à l’IS, contre 5,6% pour celui de la moyenne des entreprises françaises de ce type évoluant dans le secteur du bâtiment.
    • A 16,4% de leur chiffre d’affaires pour celles relevant des BIC, soit un point de moins que celui de l’ensemble des entreprises françaises de cette catégorie.

 

[1] Le chiffre d’affaires moyen des entreprises bretonnes soumises à l’IS était de 1,2 M€ en 2018, alors que celui des entités relevant des BIC dépassait tout juste les 190 k€.

Les entreprises soumises à l’IS

Compte d’exploitation type des entreprises bretonnes du secteur de la construction soumises à l’IS

2016

En % du CA

2017

En % du CA

2017/16

2018

En % du CA

2018/17

Chiffre d’affaires moyen en k€

1 128 k€

1 188 k€

+5,4%

1 244 k€

+4,7%

Chiffre d’affaires (base 100)

100,0

100,0

+5,4%

100,0

+4,7%

Valeur ajoutée

36,9

36,1

+3,3%

35,6

+3,3%

Charges de personnel

30,1

29,4

+2,8%

29,2

+4,1%

Excédent brut d’exploitation

5,7

5,8

+6,3%

5,4

-1,8%

Résultat net avant IS

2,6

2,5

+2,9%

2,2

-9,5%

Impôt sur les sociétés

1,1

1,0

-4,1%

0,9

+1,5%

Résultat net après IS

3,7

3,5

+0,9%

3,1

-6,5%

Investissements (en % du CA)

3,1%

3,2%

+9,8%

3,4%

+9,8%

BFR (en jours de CA)

64,8

63,6

-1,2

63,5

-0,2

Trésorerie (en % du total bilan)

21,6%

22,3%

+7,7%

21,5%

+0,5%

Source : Données issues de la base Statexpert – Evolutions annuelles sur la base d’un périmètre constant (3 370 entreprises)

Note : les variations 2017/2016 et 2018/2017 sont calculées à partir des données brutes en €.

Compte d’exploitation type de l’ensemble des TPE/PME françaises du secteur de la construction soumises à l’IS

2016

En % du CA

2017

En % du CA

2017/16

2018

En % du CA

2018/17

Chiffre d’affaires moyen

873 k€

917 k€

+5,0%

963 k€

+4,9%

Chiffre d’affaires (base 100)

100,0

100,0

+5,0%

100,0

+4,9%

Valeur ajoutée

36,5

35,9

+3,2%

35,3

+3,3%

Charges de personnel

29,8

29,2

+2,8%

28,8

+3,6%

Excédent brut d’exploitation

5,7

5,8

+5,8%

5,6

+0,8%

Résultat net avant IS

2,4

2,5

+11,2%

2,5

+3,5%

Impôt sur les sociétés

1,1

1,1

+5,1%

1,0

-1,9%

Résultat net après IS

3,4

3,6

+9,3%

3,5

+1,8%

Investissements (en % du CA)

3,3%

3,2%

+2,2%

3,1%

+2,9%

BFR (en jours de CA HT)

62,4

62,2

-0,3

64,0

+1,9

Trésorerie (en % du total bilan)

22,2%

22,7%

+7,3%

21,7%

+0,5%

Source : Données issues de la base Statexpert – Evolutions annuelles sur la base d’un périmètre constant sur trois ans (74 817 entreprises)

Note : les variations 2017/2016 et 2018/2017 sont calculées à partir des données brutes en €.

Les entreprises relevant des BIC

Comptes d’exploitation types des entreprises bretonnes
du secteur de la construction relevant des BIC

2016

En % du CA

2017

En % du CA

2017/16

2018

En % du CA

2018/17

Chiffre d’affaires moyen en k€

184 k€

188 k€

+2,1%

191 k€

+1,8%

Chiffre d’affaires (base 100)

100,0

100,0

+2,1%

100,0

+1,8%

Valeur ajoutée

46,0

45,8

+1,6%

45,6

+1,4%

Charges de personnel

27,3

27,4

+2,3%

27,0

+0,3%

Excédent brut d’exploitation

16,8

16,6

+0,8%

16,4

+0,7%

Résultat net

14,3

14,3

+1,9%

14,6

+4,1%

Investissements (en % du CA)

3,2%

3,6%

+15,7%

3,1%

-12,8%

BFR (en jours de CA)

35,3

32,1

-3,2

30,0

-2,1

Trésorerie (en % du total bilan)

25,3%

26,1%

+4,0%

27,0%

+0,3%

Source : Données issues de la base Statexpert – Evolutions annuelles sur la base d’un périmètre constant (2 391 entreprises)

Note : les variations 2017/2016 et 2018/2017 sont calculées à partir des données brutes en €.

Compte d’exploitation type de l’ensemble des TPE/PME françaises
du secteur de la construction relevant des BIC

2016

En % du CA

2017

En % du CA

2017/16

2018

En % du CA

2018/17

Chiffre d’affaires moyen

174 k€

175 k€

+0,9%

177 k€

+1,2%

Chiffre d’affaires (base 100)

100,0

100,0

+0,9%

100,0

+1,2%

Valeur ajoutée

44,5

44,6

+1,2%

44,5

+1,1%

Charges de personnel

25,0

25,3

+2,2%

25,0

+0,1%

Excédent brut d’exploitation

17,7

17,5

+0,1%

17,4

+0,5%

Résultat net

15,2

15,4

+1,8%

15,6

+2,7%

Investissements (en % du CA)

3,4%

3,4%

+1,0%

3,1%

-6,1%

BFR (en jours de CA HT)

46,5

42,4

-4,1

41,2

-1,1

Trésorerie (en % du total bilan)

22,4%

24,5%

+8,3%

24,5%

-2,3%

Source : Données issues de la base Statexpert – Evolutions annuelles sur la base d’un périmètre constant sur trois ans (39 111 entreprises)

Note : les variations 2017/2016 et 2018/2017 sont calculées à partir des données brutes en €.