Analyse annuelle 2017

Analyse par régime fiscal > Résultat net

Si le taux de résultat diffère fortement selon les différentes catégories d’entreprises, les comparaisons inter-régimes fiscaux sont impossibles. Selon le régime fiscal, les frais de personnel ne regroupent en effet pas les mêmes éléments, ce qui a un impact direct sur le niveau du taux de résultat net :

  • Entreprises assujetties à l’IS : salaires chargés, y compris la rémunération du chef d’entreprise.
  • Entreprises assujetties à l’IR (BIC, BNC et BA) : salaires chargés, hors rémunération du chef d’entreprise et cotisations du chef d’entreprise.

A l’exception des entreprises soumises à l’IS, toutes les TPE/PME bretonnes de la base Statexpert ont vu leur résultat net progresser en 2017.

  • En dépit d’une progression de leur excédent brut d’exploitation, les entreprises bretonnes soumises à l’IS ont vu leur résultat net s’éroder en 2017. Contrairement aux autres catégories d’entreprises, ces dernières ont en effet dû composer avec une baisse de leur résultat exceptionnel. Dans ces conditions, leur taux de résultat net est repassé sous les 5% du chiffre d’affaires. Notons toutefois que cela reste supérieur au niveau de 2015.
  • Dans un contexte de baisse de leur chiffre d’affaires et de diminution de leur excédent brut d’exploitation, les TPE/PME bretonnes relevant du régime des BIC ont tout de même enregistré une progression de leur résultat net en 2017 (+3,1%), du fait d’un résultat exceptionnel en (très) forte hausse sur l’exercice. In fine, leur taux de résultat net s’est une nouvelle fois redressé en 2017, pour finalement s’établir à 11,7% de leur chiffre d’affaires.
  • Les entreprises de la région relevant du régime des BNC ont-elles-aussi augmenté leur résultat net en 2017. Néanmoins, à 43,8% de leur chiffre d’affaires, leur taux de résultat net est certes (légèrement) supérieur à son niveau de 2016, mais il reste inférieur à celui de 2015.
  • Après s’être contracté de -0,5% en 2016, le résultat net des entreprises soumises au régime des BNC a progressé de +1,9% sur 2017. Le taux de rentabilité net des entreprises de cette catégorie est toutefois demeuré quasiment stable entre 2015 et 2017.
  • Quant aux entreprises de la région relevant des bénéfices agricoles, elles ont vu leur résultat net doubler en 2017. Une bonne nouvelle, certes, mais qui s’explique néanmoins essentiellement par la très forte progression du résultat financier de ces entreprises au cours de l’année écoulée. Quoi qu’il en soit, leur taux de résultat net est remonté à 7,3% de leur chiffre d’affaires en 2017. C’est nettement plus qu’en début de période, mais cela reste inférieur au niveau de la moyenne des entreprises françaises de cette catégorie.