Analyse annuelle 2017

Analyse par régime fiscal > BFR et Trésorerie

Si toutes les catégories d’entreprises ont vu le poids de leur trésorerie se redresser de façon significative entre 2015 et 2017, les situations sont contrastées en matière d’évolution du BFR selon les régimes fiscaux.

  • Le besoin en fonds de roulement des entreprises soumises à l’IS de la région s’est stabilisé entre 2015 et 2017, alors que celui de l’ensemble des entreprises françaises s’est légèrement alourdi.
  • Les entreprises relevant du régime des BIC ont, en revanche, sensiblement allégé leur BFR sur la période 2015-2017. A moins de 14 jours de chiffre d’affaires, il est par ailleurs très nettement moins élevé que celui des structures soumises à l’IS (un phénomène que l’on constate également à l’échelle nationale).
  • Notons enfin que la forte progression de la trésorerie de 2017 s’observe pour toutes les tailles d’entreprise, que ces entreprises soient soumises à l’IS ou qu’elles relèvent des BIC.
  • Cette hausse soutenue de leur trésorerie montre clairement que, si la situation moyenne des entreprises s’améliore nettement, ces dernières continuent de faire preuve d’une certaine prudence.
  • La progression de leurs dépenses d’investissement est, en effet, nettement moins vigoureuse que celle de leur trésorerie.

Les entreprises soumises à l’IS

Les entreprises relevant des BIC