Analyse annuelle 2017

Analyse par taille d’entreprises > Chiffre d’affaires et investissement

Evolution du chiffre d’affaires des entreprises de la région

Toutes les catégories de TPE/PME bretonnes, quelle que soit leur taille, ont connu une progression de leur chiffre d’affaires sur 2017. La croissance est néanmoins demeurée une fonction croissante de la taille des entreprises (un phénomène que l’on observe également dans les autres régions).

  • Avec une croissance de +5,1%, les plus grandes entreprises de la région (plus de 7,5 M€ de chiffre d’affaires annuel), font nettement mieux qu’en 2016. Elles affichent également une croissance supérieure à celles de la moyenne des entreprises françaises de même taille.
  • A l’opposé, les plus petites TPE bretonnes de la base Statexpert (moins de 150 k€ de chiffre d’affaires) ont connu une croissance quasi-nulle en 2017, signe que les plus petites entreprises, qui représentent près de la moitié du tissu local, profitent globalement moins du dynamisme de l’économie locale que les autres.
  • Notons également que seules les entreprises de la tranche 150-750 k€ ont fait moins bien en 2017 qu’en 2016 en termes de progression de leur chiffre d’affaires. Un phénomène que l’on n’observe pas à l’échelle nationale…

Évolution de l’investissement selon la taille des entreprises de la région

Les informations contenues dans les déclarations TDFC des BNC ne nous ont pas permis d’analyser l’évolution des dépenses d’investissement des entreprises exerçant sous ce régime fiscal. C’est pourquoi seules les dépenses d’investissement des entreprises assujetties à l’IS, des BIC et des BA sont présentées dans cette partie.

Dans un contexte plus favorable, toutes les catégories de TPE/PME bretonnes, quelle que soit leur taille, ont accru leurs dépenses d’investissement en 2017. On note toutefois de réelles disparités en fonction de la taille des entreprises en matière d’investissement.

  • Contrairement à ce que l’on observe en termes de progression du chiffre d’affaires, ce sont les plus grandes entreprises de la base Statexpert qui se sont montrées les moins dynamiques en matière d’investissement en 2017, avec une progression de leurs dépenses de « seulement » +1,8%, soit légèrement moins que ce que l’on constate à l’échelle nationale pour cette catégorie d’entreprises. Cette croissance timide doit toutefois être mise en relation avec la très forte progression observée en 2016.
  • Les entreprises bretonnes des tranches 2 et 3 (entre 150k€ et 750 k€ de chiffre d’affaires et entre 750 k€ et 7,5 M€) ont, en revanche, fait preuve d’un plus grand dynamisme en matière d’investissement que les entreprises françaises de même taille. La palme de la croissance revient, en 2017, aux entreprises bretonnes de la catégorie 150k€-750k€ (environ 1/3 de la base), qui ont accru leurs dépenses de près de +9% (contre moins de +3% pour l’ensemble des entreprises françaises de même taille).